La Liste du Mercredi
 
# La Liste du Mercredi  
ANNONCES EN TOUS GENRES   
   
N° 286 - Liste du 24/10/12    
  
 
     
     

 

 

 

 

 

 

 

 




Recommander
la Liste
 
 
Signaler une kokille
une fote d'ortografe
 
NOUVEAU

Mercredi dernier ...
   




 


 



La Liste du Mercredi
sur
Facebook

facebook

 

 

 

 

   
EDITO  
le 24/10/12 par l'idiot du vill@ge

 



” Les enfants ont généralement tendance à sous-estimer ou
à surestimer leurs parents, et aux yeux d’un bon fils
son père est toujours le meilleur des pères, sans aucun
rapport avec les raisons objectives qu’il peut avoir de l’admirer.


Marcel Proust





Père ( le fils de l'homme)

   

     

Portrait d’un homme invisible

Je me rends compte maintenant que je dois avoir été un mauvais fils. Ou du moins, sinon vraiment mauvais, décevant, cause de souci et de tristesse. Cela n’avait aucun sens pour lui d’avoir engendré un poète. Pas plus qu’il ne pouvait comprendre comment un jeune homme fraîchement nanti de deux diplômes de l’université de Columbia pouvait s’engager comme matelot sur un pétrolier dans le golfe du Mexique et puis, sans rime ni raison, s’en aller à Paris pour y passer quatre ans à vivre au jour le jour.
Il me décrivait d’habitude comme ayant « la tête dans les nuages » ou « pas les pieds sur terre ». Dans un sens comme dans l’autre, je ne devais guère lui paraître réel, comme si j’étais une sorte de créature éthérée, pas tout à fait de ce monde. A ses yeux, c’était par le travail qu’on prenait part à la réalité. Et le travail, par définition, rapportait de l’argent. Sans cela ce n’était pas du travail. Par conséquent, écrire, et particulièrement écrire de la poésie, n’en était pas. C’était, au mieux, un délassement, un passe-temps agréable entre des activités sérieuses. Mon père considérait que je gaspillais mes dons et refusais de devenir adulte.
Une sorte d’attachement demeurait néanmoins entre nous. Sans être intimes, nous gardions le contact. Un coup de téléphone tous les mois environ, peut-être trois ou quatre visites par an. Lorsqu’un recueil de mes poèmes sortait de presse, je ne manquais jamais de lui en adresser un exemplaire, et il m’appelait toujours pour me remercier. Si j’écrivais un article pour une revue, j’en conservais un numéro pour le lui apporter lors de notre prochaine rencontre. La New York Review of Books ne représentait rien pour lui mais il était impressionné par les textes parus dans Commentary. Sans doute pensait-il que si des juifs me publiaient c’est que cela valait peut-être quelque chose.
Il m’a un jour écrit, quand j’habitais encore Paris, pour me raconter qu’il était allé à la bibliothèque publique lire certains de mes poèmes récemment parus dans la revue Poetry. Je me l’imaginais, dans une grande salle déserte, tôt le matin avant d’aller travailler, assis à l’une de ces longues tables, son pardessus sur le dos, courbé sur des mots qui devaient lui paraître incompréhensibles.
J’ai essayé de garder cette image à l’esprit, à côté de toutes ces autres dont je ne peux me défaire.

Poids insidieux, totalement déconcertant, de la contradiction. Je comprends à présent que tout fait est annulé par le suivant, que chaque pensée engendre sa systématique opposée et de force égale. Impossible d’affirmer sans réserve : Il était bon, ou : Il était mauvais ; il était ceci, ou cela. Le tout est vrai. Il me semble parfois que j’écris à propos de trois ou quatre hommes différents, tous bien distincts, chacun en contradiction avec tous les autres. Des fragments. Ou l’anecdote comme une forme de connaissance.
Oui.


in L’Invention de la solitude, Paul Auster


------------------------------------------------------------------------------------------------------

On ne vous le dira jamais assez,
pensez à consulter les annonces archivées
!

NB : (espaces=nospam) : Si vous répondez par mail aux annonces, n'oubliez pas de retirer les espaces de chaque côté de l' @.

________________________________________________________________

# LOCATION
 
 
Par sylvestrethubaneau @ yahoo.fr (espaces=nospam) [Caluire et Cuire ]


Bonjour le réseau,

Je souhaiterais mettre mon petit meublé en location sur des périodes courtes pour me permettre de l'occuper de temps en temps moi-même. Les temps de location peuvent aller de quelques jours à 1, 2 voire 3 semaines.

Mon tarif de location est de 35 euros par nuit tout compris.

Le couchage est un couchage double en mezzanine et 35m2 de surface au sol. Voyez plutôt la photo jointe (ça donne carrément le vertige) et y a tout ce qu'il faut dedans (couette, couverts, four micro-onde, plaques, réfrigérateur) alors pour héberger des artistes ou des gens de passage c'est super.

station vélo au croisement montée de la boucle/ quai du Rhône /Pont CHurchill - bus C1 direct Gare Part Dieu - bus direct 58 pour l'Hôtel de Ville/Opéra. Sinon 15 mn à pied en marchant tranquillement.

Mon tel : 06 18 07 41 93


# MESSAGE
 
 
Par sylvie.asse @ gmail.com (espaces=nospam) [Paris]


Bonjour!

Giuseppe Belvedere a été expulsé de son logement parce que, faute de pigeonnier contraceptif dans son quartier, il soigne et nourrit les pigeons dans la rue.

Oui, oui, vous avez bien lu ! S'occuper des pigeons dehors lui a valu une expulsion pour tenter de l'éloigner de son fief.
Mais voila : Giuseppe est têtu pour les uns, droit pour les autres. Dans tous les cas, il veut rester dans le quartier qui est le sien depuis 4 décennies !
Giuseppe Belvedere cherche un avocat "incorruptible" capable de mener l'enquête sur les conditions de son expulsion (constat d'huissier "contestable", remise en location du logement avant le jugement d'appel...) pour que la mairie soit
obligée de le reloger dans les mêmes conditions qu'avant cette histoire de fou !

Si vous souhaitez l'aider, n'hésitez pas à nous prendre connaissance des différents moyens qui s'offrent à vous en cliquant ici

Merci pour lui


# MESSAGE
 
 
Par ouvrardsolange @ yahoo.fr (espaces=nospam) [Lyon]


Graine de maman
Espace de rencontres et d'échanges
pour les futures mamans & les mamans



Depuis le 5 Octobre, un espace est dédié aux mamans et aux futures mamans à Villeurbanne qui souhaitent se retrouver pour échanger dans un climat convivial. Deux professionnelles de la santé et de la parentalité vous accueillent le vendredi entre 13 h et 17 heures pour aborder ensemble toute question liée à la maternité et au maternel.

Renseignements pratiques et contact :

- Le vendredi entre 13 heures et 17 heures
64, rue Anatole France 69100 Villeurbanne (Rez de chaussée rehaussé)
Métro Villeurbanne République ou Bus 27 Ecole Nationale de Musique

- Tarif : 20 euros / Après-midi (situations particulières à étudier)

Brigitte Farjas
Psychothérapeute,
thérapeute familiale psychanalytique
Tél: 06.08.84.20.39
Siret: 353 066 483 00 51
Adeli: 69 00 0556 6
Tél: 06.35.27.63.02
Siret: 448 236 190 00030
www.brigittefarjas.fr

Solange Ouvrard
La Baraque à Dos
www.baraqueados.com
06.35.27.63.02


# RELAIS D'INFORMATION / AGENDA
 
 
Par l'idiot du vill@ge


Bigoût Records et Active Disorder présentent :

Dimanche 28 octobre 2012
Au Sonic

MOLLER PLESSET
http://mollerplesset.bandcamp.com


CHOOCHOOSHOESHOOT

http://choochooshoeshoot.bandcamp.com


20h30 - 5 euros
Au Sonic
4, quai de Etroits Lyon5
Métro Perrache

Par patjullien @ yahoo.fr (espaces=nospam) [Lyon]  


La MJC du Vieux-Lyon a le plaisir de vous inviter
au premier débat citoyen de la saison


Les débats citoyens de la MJC, qu'est ce que c'est ?

Soirées gratuites, ouvertes à tous, les Débats citoyens ont pour vocation d'être un véritable espace de discussion ouvert à l’expression et à la confrontation des points de vue. Les débats qui font suite aux projections et aux spectacles sont modérés par un animateur et accueillent des intervenants qui apportent un éclairage sur les sujets abordés.

"Panser et repenser nos identités", tel est le thème de cette année...
Si une vision pessimiste de notre vieux monde consiste à constater qu’il est malade de multiples maux, une vision optimiste témoigne que nous sommes nombreux à chercher comment les soigner, à mettre en évidence des solutions alternatives, des pistes pour les « panser et repenser ». La tâche est si vaste que nous avons choisi, cette saison, de l’aborder par la face parfois cachée de nos identités. Questions de genre, de mixité, de travail des jeunes, de contrôle du vivant, de repli identitaire... c’est ce que nous vous proposons d’explorer ensemble.

Voici le premier débat de la saison !

Jeudi 25 octobre 2012 à 20h00
MOUTON 2.0 - La puce à l'oreille
Documentaire sur l'industrialisation du monde agricole

Film de F. Pourchi et A. Costa suivi d'un débat animé par Formation et Action Citoyennes.

Depuis peu une nouvelle obligation oblige les éleveurs ovins à puçer électroniquement leurs bêtes. Ils doivent désormais mettre une puce RFID, véritable petit mouchard électronique, pour identifier leurs animaux à la place de l’habituel boucle d’oreille ou du tatouage. Derrière la puce RFID, ses ordinateurs et ses machines il y a tout un monde qui se meurt, celui de la paysannerie.
Dans le monde de la machine, l’animal n’est plus qu’une usine à viande et l’éleveur un simple exécutant au service de l’industrie. Pourtant certains d’entre eux s’opposent à tout cela … http://www.mouton-lefilm.fr

Entrée libre. Réservations au 04.78.42.48.71.

MJC du Vieux-Lyon • 5 pl St Jean • Lyon 5ème • www.mjcduvieuxlyon.com


Par newsletter @ activedisorder.org (espaces=nospam) [Lyon]  


Jarring Effects et Active Disorder présentent

Riddim Collision Festival #14
Du 06 au 10 novembre 2012

La programation complète, tout comme les préventes sont déjà en ligne sur le site www.riddimcollision.org


# VIDEO DE LA SEMAINE
 
 
Par l'idiot du vill@ge




# NOTE DE BAS DE PAGE
 


Il n'y a pas de liberté, on ne fuit pas son ombre.

 
 
Confidentialité des données : conformément à la Loi Informatique et Libertés
du 6 Janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification des données vous concernant.